Teach-the-Brain
   

FAQ Members List Calendar Search Today's Posts Mark Forums Read
Go Back   Teach-the-Brain > Teach-the-Brain > Français > Cerveau et apprentissage
Home Forums Info
Follow TeachtheBrain on Twitter  

Elèves bilingues


Reply
 
Thread Tools Display Modes
Old 04-12-2005, 06:58 PM   #1
Marc Jamous
Administrateur français
 
Marc Jamous's Avatar
 
Join Date: Sep 2005
Location: Paris
Posts: 44
Elèves bilingues

Avez-vous eu des élèves bilingues (ou multilingues) dans vos classes et ont-ils rencontré des difficultés ou des facilités d'apprentissage dues * leur bilinguisme ?
Je pense entre autres aux premières années de maternelle où des enfants bilingues n'ont pas encore "vraiment choisi" leur langue maternelle et utilisent les deux langues.

De même, dans l'apprentissage d'une langue étrangère, les enfants bilingues vous ont-ils paru favorisés, même si la nouvelle langue ne faisait pas partie de leurs "deux langues maternelles" ? Formulé différemment, le fait de connaître plusieurs langues favorise-t-il l'apprentissage des langues étrangères ?
Marc Jamous is offline   Reply With Quote
Old 07-07-2006, 08:27 AM   #2
Marc Jamous
Administrateur français
 
Marc Jamous's Avatar
 
Join Date: Sep 2005
Location: Paris
Posts: 44
Grammaire et traduction

Bonjour,

J'ai pu observer quelques enfants de 5 ans dans une ambiance bilingue et j'ai noté des faits intéressants. Ces enfants avaient un père francophone, une mère anglophone et vivaient aux Etats-Unis. Leur père leur parle qu'en français, leur mère en anglais et les parents s'échangent plutôt en anglais, bien que leur mère parle plutôt bien le français. Comme la famille vit aux Etats-Unis, les enfants ont l'habitude de parler anglais.

J'ai observé ces enfants en visite en France, en présence d'enfants français de leur âge. Comme ces enfants bilingues ont plutôt l'habitude de parler anglais aux Etats-Unis, ils parlent français avec un accent américain. Mais ce qui m'a surpris c'est la nature de quelques fautes de français. Ces enfants disent "Je suis cinq" pour dire "j'ai cinq ans" ou disent aussi "je suis froid", "je suis faim", "je aime ça".

Si vous avez quelques connaissances en anglais, vous remarquerez qu'ils font des fautes comme s'ils traduisaient mot * mot des expressions idiomatiques "I am 5", "I am hungry"... Or ces enfants de cinq ans n'ont jamais fait de grammaire, ni de traduction. Ils n'ont jamais réfléchi au fait que "I am hungry" se construit avec l'auxiliaire "to be". Pourtant ils ont entendu leur père dire "j'ai faim".

Pourquoi disent-ils alors "je suis faim" ? D'où leur vient cette "idée" de traduire des mots d'anglais en français ?

Avez-vous observé de tels exemples ?

A bientôt,

Marc
Marc Jamous is offline   Reply With Quote
Old 30-04-2007, 10:52 AM   #3
vanvaan
Junior Member
 
vanvaan's Avatar
 
Join Date: Apr 2007
Location: Belgium
Posts: 3
Quote:
Originally Posted by Marc Jamous View Post
Bonjour,

J'ai pu observer quelques enfants de 5 ans dans une ambiance bilingue et j'ai noté des faits intéressants. Ces enfants avaient un père francophone, une mère anglophone et vivaient aux Etats-Unis. Leur père leur parle qu'en français, leur mère en anglais et les parents s'échangent plutôt en anglais, bien que leur mère parle plutôt bien le français. Comme la famille vit aux Etats-Unis, les enfants ont l'habitude de parler anglais.

J'ai observé ces enfants en visite en France, en présence d'enfants français de leur âge. Comme ces enfants bilingues ont plutôt l'habitude de parler anglais aux Etats-Unis, ils parlent français avec un accent américain. Mais ce qui m'a surpris c'est la nature de quelques fautes de français. Ces enfants disent "Je suis cinq" pour dire "j'ai cinq ans" ou disent aussi "je suis froid", "je suis faim", "je aime ça".

Si vous avez quelques connaissances en anglais, vous remarquerez qu'ils font des fautes comme s'ils traduisaient mot * mot des expressions idiomatiques "I am 5", "I am hungry"... Or ces enfants de cinq ans n'ont jamais fait de grammaire, ni de traduction. Ils n'ont jamais réfléchi au fait que "I am hungry" se construit avec l'auxiliaire "to be". Pourtant ils ont entendu leur père dire "j'ai faim".

Pourquoi disent-ils alors "je suis faim" ? D'où leur vient cette "idée" de traduire des mots d'anglais en français ?

Avez-vous observé de tels exemples ?

A bientôt,

Marc
Notre fille est bilingue. Elle a maintenant presque 9 ans.
Moi (la maman) parle le français et exclusivement le français. Mon mari lui parle exclusivement l'anglais depuis qu'elle est bébé.
Nous vivons en Belgique. La langue de l'école et de la famille au sens large est le français. A la maison, je parle français * ma fille mais mon mari et moi faisons tous nos échanges en anglais.
La télévision est permise, mais chez nous il s'agit essentiellement d'émissions en anglais.
Jusqu'* l'âge de 5 ans, notre fille répondait essentiellement en français * son "Daddy", et comprenait pourtant tout. A ce moment-l*, nous avons décidé d'adopter un chiot. Ce dernier a été présenté * notre fille de la façon suivante :"il n'a qu'un problème : ce chien ne parle que l'anglais". Surprise : du jour au lendemain elle s'est mise * parler en anglais.
Elle répond maintenant * son papa exclusivement en anglais.

Quant aux "fautes" de traduction. Oui, bien sûr. Déj* avant qu'elle ne parle l'anglais, notre fille faisait des fautes telles que "la blanche maison" (the white house). Il s'agissait plutôt des constructions de phrases moins usuelles. Les phrases de "base" (besoins de base = manger / dormir...) se sont toujours faites correctement en français.
Nous lui avons patiemment expliqué "en anglais : the white house", en français "la maison blanche".

Ayant lu de nombreuses études * propos du bilinguisme, il semblerait qu'un enfant chez qui le bilinguisme parental est pratiqué avant 3 ans, développe au niveau cérébral un système de traduction automatique (qui une fois acquis lui permettra d'étudier toutes les autres langues de cette façon). Pratiquement, cela veut dire que pour l'enfant, le fait de dire "la blanche maison" sera tout * fait compréhensible puisqu'il peut inverser * l'infini sa traduction. Avec le temps, et l'apprentissage, il ne fera plus ce que nous considérons comme une "faute" (mais du point de vue logique primaire est tout * fait correct) car il identifiera les structures pour chaque langue. En bref pour lui, toute sa vie il comprendra si quelqu'un lui dit "la blanche maison" (il sera plus tolérant aux fautes des non natifs), mais par "apprentissage", lui-même ne fera plus la faute.

A l'inverse, après 3 ans, l'acquis se ferait toujours par traduction, mais au niveau cérébral la pensée primitive est dans la langue maternelle, est interprétée de façon imagée dans le cerveau. L'apprentissage, ou étude de vocabulaire dans une langue étrangère fera appel * la même image, qui par association permettra * l'enfant d'effectuer la traduction.

Donc en clair, pour l'enfant bilingue, que l'on dise "white" ou "blanc", il a immédiatement l'image du blanc.
Pour l'enfant non bilingue, il se dit "blanc", et voit le "blanc". Puis il se dit "blanc c'est white en anglais", et seulement * ce moment il y a amalgame des 2 mots et de leur association interprétative.

(cela provient de mes lectures et de mes observations personnelles).

Cela vous a-t-il aidé?
vanvaan is offline   Reply With Quote
Reply

Go Back  Teach-the-Brain > Teach-the-Brain > Français > Cerveau et apprentissage


Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

vB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off
Forum Jump


All times are GMT +1. The time now is 12:20 AM.


Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd.
© 2008 - 2014 Teach-the-Brain All Rights Reserved